Bernard Lallemand

MySpace

exposition

du 31 janvier au 22 février 2008.

Nous ne possédons qu’un seul espace. Un espace portatif à la structure et au fonctionnement complexes. Cet espace perçoit, ressent, observe, enregistre, analyse, stocke et interprète le monde dans lequel il est immergé. Cet espace n’est pas un espace de liberté, il n’est pas vierge et échappe en grande partie à notre déterminisme.

Les informations qu’il stocke se sédimentent et conditionnent notre fonctionnement. Malgré cela, il reste des zones de fragmentation qui échappent au rationnel, des sortes d’interstices qui peuvent produire des confusions ou des aberrations et provoquer des bugs. C’est à partir de ces micro-espaces que sont conçues les réalisations présentées dans la galerie Michel Journiac à Paris.

Les relations qu’entretiennent le technique et l’organique, le corps et l’instrument sont au centre de mon activité artistique depuis plusieurs années. Cette activité m’a conduit à réaliser de nombreux travaux sous la forme de prototypes d’appareillages psycho-physiologiques, de dispositifs, d’installations, de photographies et de dessins.
De nombreux appareillages sont conçus comme des extensions du corps, et posent la question de la visibilité de ce qui circule en nous, liquides, humeurs ...

Bernard Lallemand

  • GIF - 147.2 ko
    Recyclage d’humeurs, 1999
    photographie